août 8, 2017

Historique

  • 1957

    La Recherche Forestière en
    Tunisie a démarré par la
    création de la Station de
    Recherches Forestières (SRF) le 15
    Octobre 1957. Avec l’appui du Fond
    Spécial des Nations Unies et de la
    F.A.O., la SRF est devenue officiellement,
    le 4 mai 1965, Institut de
    Reboisement de Tunis (IRT).

  • 1996

    En 1996, la fusion de l’INRF et du
    Centre de Recherche en Génie Rural
    (CRGR) a donné lieu à l’Institut National
    de Recherches en Génie Rural, Eaux et
    Forêts (INRGREF). L’INRGREF est chargé de
    mener tous les travaux de recherches et
    d’expérimentations dans les domaines du
    génie rural, des eaux et des forêts. Il est
    notamment chargé de participer à la conservation
    des ressources naturelles, ainsi qu’à
    leurs valorisations et la rationalisation de
    leur exploitation.

  • L’IRT avait comme vocation
    essentielle, d’améliorer l’efficacité et
    la rentabilité des travaux de reboisement.
    Des spécialistes étrangers et leurs
    homologues tunisiens ont travaillé ensemble
    pour créer le premier noyau de la
    recherche forestière en Tunisie dans le
    domaine de la sylviculture et du reboisement.
    Une année après, en 1966, l’Institut
    National de Recherches Forestières
    (INRF) a été créé.

  • Durant les années 60, le
    programme de recherche, visait deux
    grands objectifs : (1) l’identification et la
    caractérisation des milieux écologiques
    forestiers, et (2) la détermination des exigences
    des essences autochtones et les possibilités
    d’acclimatation de celles introduites, en vue de
    préciser leur comportement vis à vis de
    certains facteurs limitant pour la Tunisie tels
    que le vent, la grêle, le froid, le sirocco, le
    calcaire, l’engorgement hivernal des sols,
    la présence de sel ou de gypse dans
    le sol, les attaques d’insectes, …